Algérie : le salafiste Hamadache lance une fatwa pour la mort de l’écrivain Kamel Daoud

Crédit : Algérie-Focus.com

Crédit : Algérie-Focus.com

Dans sa page Facebook, le salafiste Abdelfetah Hamadache, écrit que le lauréat du Prix des cinq continents est un « mécréant » qui a manqué de respect à « Allah et au Coran ». Il poursuit que l’écrivain est un « apostat »  que le gouvernement algérien devrait « tuer publiquement contre sa guerre contre l’islam ».
Les réactions ne se sont pas fait attendre avec le lancement d’une pétition contrecarrant la fatwa et appelant au ministère de la Justice à poursuivre l’ « autoproclamé chef salafiste algérien » Hamadache pour incitation à la violence et au meurtre.

« Au regard de la démission de l’Etat algérien face aux aventuriers pseudoreligieux qui distillent la haine comme cela s’est passé à Ghardaïa et ailleurs, cette dérive n’est pas surprenante. Pire, elle était prévisible et en appellera d’autres dans un climat d’intolérance » indique le texte qui demande aux ministres de la Justice et de l’Intérieur d’enclencher  » des poursuites contre ces appels aux meurtres qui nous rappellent les pires moments de l’Algérie face au GIA » (Groupe islamique armé). »
Quant à Kamel Daoud, on peut lire sur sa page Facebook, sa réponse au chef salafiste qui sonne comme un mépris l’égard de son mouvement qui doit être puni.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *