Pourquoi les Arabes sont racistes?

A l’adresse du peuple malien en ces temps difficiles ou le virus Ebola fait des ravages partout, le quotidien algérien « Echoroukh » a publié ce 18 novembre sur sa manchette une insulte a tout le peuple algérien et arabe. On pouvait y lire écrit en arabe « le SIDA derrière vous et l’EBOLA devant vous ». Ce qui a suscité une vive polémique et nous a incité à réfléchir sur le racisme arabe.

Il est évident qu’aucun employé de cette presse n’a lu Tahar Ben jelloun dans son racisme expliqué à ma fille. S’ils l’ont lu, ils n’y ont soit rien compris soit on-il s décidé de s’accrocher à leurs œillères pour conforter le racisme auquel le monde noir les associe . Il n y a pas besoin d’être un spécialiste de la presse pour savoir qu’une telle Une est raciste et contraire à la déontologie, au bons sens et au respect des valeurs humaines.

La Une du Journal algérien "Echouroukh" du 18 novembre

La Une du Journal algérien « Echouroukh » du 18 novembre

Ce qui choque le plus dans cette affaire n’est pas la Une en elle-même mais le fait qu’elle a pu être  lu, relu, mijoté comme un bon plat par a tête du personnel, en l’occurrence le rédacteur en chef et le directeur de publication avant d’être publié. En tout cas si « Echoroukh » est un journal sérieux, c’est comme cela qu’il doit procéder avant toute publication. Comble de scandale, les journalistes, les bons en tout cas, sont censés être des gens d’une certaine culture et d’ouverture et ne peuvent pas se permettre de telles incartades, à moins que cela ne soit dû à de la mauvaise foi. Si ce  journaliste, censé être cultivé, agit avec cet affront infligé à tous les Algériens consciencieux, que penser du quidam qui n’est jamais allé à l’école ni jamais sorti de son pays et à qui on bourre le crâne avec les préjugés ?

Quid du voisin marocain ?

Ce n’est pas une sinécure d’être dans la peau d’un Noir dans un pays comme Le Maroc ou on est traité de tous les noms d’oiseaux. De azzi(Nègre) en passant par Abd(Esclave) et Kahlawi(Noiraud), la nouvelle mode veut qu’on appelle tous les Subsahariens par « Ebola ». Voilà comment toute une race est réduite à un virus dans un pays ou toute la frange noire est réduite au silence et à la marginalité.
Dans ce pays où la récente migration subsaharienne, vient de montrer à quel point les attitudes racistes étaient ancrées dans le tréfonds de la culture. De nombreux migrants subissent au jour le jour les pires humiliations au travers desquelles leur ressemblance simiesque et infériorité sont criées à cor et à cri dans un pays qui a pratiqué le commerce d’esclaves pendant des siècles. Surtout que cet esclavage continue d’exister à travers des survivances.

Racisme arabe : atavisme enfoui dans les inconscients collectifs ?

Sur un plan purement religieux, le Coran précise une égalité parfaite entre les hommes devant Dieu et n’évoque donc aucune supériorité entre les races. Cependant la moralité de la religion dépend de la moralité des gens qui ont pu interpréter les textes fondateurs de l’Islam. Les savants de l’époque ont pu interpréter une certaine forme d’islam adapté à une théocratie dynastique suite à la conquête arabe. Après la mort du prophète Mohamed, l’esclavage en terre d’islam prit des proportions inquiétantes et se traduisit sous la forme la plus inhumaine. Ce qui fit dire ses propos à l’anthropologue franco-sénégalais, dans la quatrième de couverture de son génocide voilé « Les Arabes ont razzié l’Afrique subsaharienne pendant treize siècles sans interruption. La plupart des millions d’hommes qu’ils ont déportés ont disparu du fait des traitements inhumains. Cette douloureuse page de l’histoire des peuples noirs n’est apparemment pas définitivement tournée. La traite négrière a commencé lorsque le Général arabe Abdallah Ben Said a imposé aux Soudanais un Bakht(accord), conclu en 652, les obligeant à livrer annuellement des centaines d’esclaves. La majorité de ces hommes était prélevée sur les populations du Darfour. Et ce fut le point de départ d’une ponction humaine qui devait s’arrêter officiellement au début du 20 éme siècle ». Ce mépris à l’égard des Noirs trouve surtout sa forme la plus moderne chez Ibn Khaldun, le père fondateur des sciences humaines et non moins référence incontournable dans le monde arabe. L’incontestable savant de Tunis, pétri à la fois dans les sciences islamiques et humaines n’a pas pu se démarquer des préjugés de son époque, en l’occurrence le 14 éme siècle. Dans sa Al muqqadimma(Prolégomènes), on peut y lire par exemple que les « seuls peuples à accepter l’esclavage sont les nègres, en raison d’un degré inférieur d’humanité, leur place étant plus proche du stade animal ». De tels propos convoquant l’argument biologique et racial ont pu inciter de nombreux esclavagistes arabes à commettre leur forfaiture et de réduire le Noir au stade du bétail.
Toutes ces références, entre autres, ont pu être la cause du racisme des arabes envers les Noirs. Entretenu de siècle en siècle, à travers mythes et légendes. Elles ont pu être les traditions transmises de génération en génération et qui sont à la base des haines auxquelles nous assistons aujourdhui, ancrées dans les mémoires.

 

6 réflexions au sujet de « Pourquoi les Arabes sont racistes? »

  1. sidi dit :

    Pourquoi ce marocain ,cet algerien ou cet arabe en general devient un raciste hors pair quand il est chez lui , et redevient un citoyen lambda ailleurs ?

    • arrêtez votre cirque, il n’y a jamais eu de racisme au pays du Maghreb surtout en algerie il n’existe pas de racisme. C’est de la propagande de certains pro francophiles valets du Colonialisme français.
      les bougnouls de service des Franco-sioniste.

  2. Personnellement, je ne vois aucun racisme dans ce titre. J’y vois de la stupidité, de la méchanceté aussi. J’y vois également un manque de culture évident. Mais pas de racisme. L’Afrique noire est décimée par le Sida et par Ebola. C’est un fait. Il n’y a donc rien de raciste a appeler les noirs ebola. C’est de la raillerie empreinte de méchanceté. Déjà qu’il faudrait prendre connaissance du contenu de l’article pour tirer des conclusions… Mes titres sont parfois déroutants à dessein.
    Après, je ne dis pas que certains pays du Maghreb ne sont pas racistes – bien que je trouve injuste d’indexer les arabes en ganaral. Je parle juste du titre de l’article dont il est question dans ce billet.

    • chekhnaaliou chekhnaaliou dit :

      Forcément tous les Arabes ne sont pas racistes comme tous les Blancs ne sont pas esclavagistes. J’ai moi meme beaucoup arabes trés sympas qui dénoncent tous les comportements que je dénonce dans le texte. Il s’agit d’éveiller les consciences face à certains comportements d’une autre époque. Et je ne trouve pas normal qu’on puisse traiter qqn d’eBOLA Parce qu’il est Noir. C’est contraire au respect des droits humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *